Le assis

 

1 – Profitez donc du fait que le chien s’assoie de son plein gré pour le féliciter en le caressant du crâne vers les reins en lui disant: “assis, c’est bien!”

2 – Dans cette deuxième étape, utilisez la laisse. Le but est que le chien s’assoie quand vous lui en donnez l’ordre. Pour cela, dites: “assis». Il y a de fortes chances (et c’est normal) que le chien ne prenne pas la position. Vous allez donc devoir lui expliquer physiquement ce que vous attendez de lui. Mettez-vous à son niveau puis caressez le toujours du crâne vers les reins et toujours en donnant l’ordre assis avec un ton jovial. Si cela suffit à ce qu’il s’exécute, vous avez de la chance. Félicitez-le, vous n’aurez cette chance que si vous avez travaillé la première méthode.

Dans le cas contraire, continuez à le caresser en exerçant une légère pression (par petits coups brefs ) lorsque votre main arrive au niveau des reins (doucement avec un chiot). Placez alors votre autre main sur la laisse et tirez brièvement vers l’arrière pour l’inciter à s’asseoir. Quand le chien sera assis, félicitez-le en lui répétant “assis, c’est bien”.

Conseil
Avant de donner la gamelle à votre chien, demandez-lui de s’asseoir, en vous plaçant devant lui, la gamelle au dessus de son nez. Le mouvement de recul de la tête entraîne bien souvent la position assise. Bien sûr, lorsqu’il s’exécute, il a droit à sa gamelle et aux compliments du maître. Ne faites cette manipulation que lorsque l’exercice a déjà été travaillé et qu’il est presque acquis. Si le chien ne s’exécute pas, il ne serait pas logique de lui donner la gamelle (mais il faut bien qu’il mange).

Ainsi vous pourrez reproduire cette gestuelle avec une croquette lors des exercices d’éducation