Les exercices d’éducation

Les règles de base pour commencer :

 

Ne commencez un exercice qu’après vous être assuré que votre chien soit détendu (promenade et besoins terminés) De la même façon, après la séance d’exercices, laissez-le se détendre.

Ne finissez jamais une séance d’exercice sur une défaite (exercice mal exécuté).

Ne faites les exercices que lorsque vous en avez envie, si vous le faites par obligation, vous ferez des erreurs de communication par manque de patience.

Récompensez le chien uniquement quand l’exercice est terminé et bien exécuté.

Utilisez des mots courts et surtout toujours les mêmes. (Exemple : bah alors ! je t’avais dit de rester dans ton panier ! Tu n’écoutes vraiment rien ! Alors qu’un simple « dans ton panier ! » suffit et n’embrouille pas le chiot.

Avec un chiot, ne soyez pas trop sévère dans la sanction. Souvenez-vous qu’il est émotionnellement fragile. Lorsque vous le grondez, dites: “NON” mais évitez de prononcer son nom car il risquerait d’associer son nom à la sanction. (Pas bon pour le rappel)

Évitez d’utiliser un contact physique pour sanctionner le chien mais plutôt l’effet de surprise. Par exemple: une tapette à souris sur le canapé ou un jet d’eau (il faut tant que possible que la sanction tombe du ciel).

Ne travaillez qu’un seul exercice à la fois, ne passez au second que lorsque le premier est acquis.

Pour tous les exercices, pour débuter, choisissez un endroit retiré et calme afin que le chien ne soit pas dérangé ou distrait. Il faudra dans la mesure du possible utiliser toujours la même aire de travail pour chaque séance : le chien comprend alors qu’il vient là pour s’exercer.

Avec un chiot, l’exercice ne devrait pas dépasser les 30 minutes par jour. Vous pouvez diviser ce temps : 15 minutes le matin, puis l’après-midi.